La réalisation du Centre Louis-Jeantet

A la fin des années 80, la Fondation Louis-Jeantet signale son intérêt pour un hôtel particulier connu sous le nom de Villa Edelstein. Construite au début du XXe siècle dans un style néo-Renaissance, cette villa classée est alors dans un triste état. Endommagée par un incendie, puis laissée à l’abandon, la demeure n’en reste pas moins un fleuron du patrimoine genevois. Proche du complexe hospitalo-universitaire, elle jouit d’une situation privilégiée.

En 1992, et après des années de négociation, l’Etat de Genève accepte de céder un droit de superficie de quatre-vingt-dix-neuf ans à la Fondation Louis-Jeantet. Pour un franc symbolique, à charge pour elle de réhabiliter l’ouvrage. Vu l’importance de l’enjeu, la Fondation lance un concours international d’architecture, comprenant l’aménagement d’un auditoire, du jardin et la réhabilitation de l’ancienne maison de maître. Il sera remporté par le bureau d’architectes Domino associé aux paysagistes de l’agence Ter, qui proposent un subtil et réussi équilibre entre patrimoine et modernité.

La Villa Louis-Jeantet sera rénovée par des spécialistes de la conservation du patrimoine, sous la direction de l’architecte Pierre Bosson. La Fondation y installera son siège social en 1998.

Plans d'accès et de situation